Il a peut-être dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas : plutôt normalement adepte du langage mesuré et parfois de la langue de bois, le président de la Fédération Française de Football Noêl le Graët a semblé perdre le contrôle et a répondu d’une manière inhabituellement agacée et vulgaire en conférence de presse à une énième question d’un journaliste sur le maintien du sélectionneur olympique Sylvain Ripoll.

« Arrêtez de me faire chier avec Ripoll, a répondu un Le Graët soudain très énervé, oui c’est une quiche mais lui ou un autre c’est pareil ! Soyons honnêtes, on s’en bat les couilles du foot aux JO, moi le premier, sinon on n’aurait pas mis des chèvres pareilles sur le terrain. C’est pas les JO qui vont nous faire rentrer du fric dans les caisses. On y va parce qu’on est obligés, c’est tout. Ils peuvent bien perdre tous les matchs aux jeux de Paris, tout le monde s’en branle ».  

Selon Noêl le Graët, on s’en bat les couilles du foot aux JO.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s