Alors qu’il avait regretté que l’OM ne lui ait pas laissé sa part de la recette après le 32e de finale de Coupe de France perdu par son équipe (1-1, 4 tab à 2), Fabrice Faure, le président de Trélissac (N2), a eu ce lundi la surprise de trouver l’attaquant phocéen Valère Germain enfermé dans les vestiaires du stade de Beaublanc, accompagné d’un petit mot laconique : « On garde la recette mais on vous laisse Valère, comme ça tout le monde est content. JHE ».

« J’aurais préféré avoir l’argent, a indiqué le président de Trélissac, mais on n’a pas trop le choix. On va déjà lui faire faire quelques matchs en équipe réserve, et on verra ensuite si on le garde ou si on le revend ».

VG
Il a été laissé à Trélissac à la place de la part de recette de l’OM : Valère Germain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s