Dans une intervention sur la chaîne d’information CNews, Vincent Bolloré a réagi à l’affaire Pierre Ménès, accusé d’agressions sexuelles par plusieurs de ses collègues féminines. Il s’est en particulier insurgé contre les appels multiples à la mise à pied et au licenciement du consultant foot au 2,5 millions de followers sur Twitter. De nombreuses personnalités et internautes reprochent en effet à Bolloré son inertie suite aux graves accusations à l’encontre de Ménès, alors qu’il avait très rapidement écarté de la chaîne cryptée le journaliste sportif Stéphane Guy pour un motif jugé plus futile, le soutien à l’humoriste Sébastien Thoen.

« Arrêtons de mélanger les torchons et les serviettes et de comparer ce qui n’est pas comparable, a indiqué Vincent Bolloré lors d’une courte interview diffusée ce lundi à 13h00. Les blagounettes de Pierrot sont des blagues de potache, il n’y a pas de quoi en faire un drame, tout le monde en fait des comme ça. Rien à voir avec la haute trahison de Stéphane Guy, qui lui a été honteusement déloyal à son entreprise et ses employeurs. Pierrot ne sera bien entendu ni mis à pied ni licencié, d’autant plus que, je peux bien l’avouer, ses petites blagues avec nos jolies collègues me font aussi sourire ».  

Pour Vincent Bolloré, il ne faut pas comparer les blagounettes potaches de Pierre Ménès avec la haute trahison de Stéphane Guy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s