Le Racing-Club de Strasbourg, par la voix de son président Marc Keller, a exigé de l’Olympique de Marseille le remboursement intégral du banc sur lequel s’est assis Dimitri Payet, qui était remplaçant au moment du coup d’envoi de la rencontre de Ligue 1 remportée par les Marseillais à La Meinau (1-0).

« Je n’ai jamais vu ça, a déclaré un Keller très énervé. C’est pourtant un banc de qualité, très solide et avec des pieds renforcés, mais Payet l’a complètement écrabouillé, on a vraiment l’impression qu’un éléphant obèse s’est assis dessus. La prochaine fois que l’OM vient chez nous, on obligera Payet à rester debout. Et heureusement qu’il ne s’est pas assis en tribune, sinon on courrait à la catastrophe ».

Il a détruit le banc sur lequel il s’est assis en tant que remplaçant lors de Strasbourg-Marseille : Dimitri Payet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s