Le Paris Saint-Germain et l’Olympique de Marseille viennent d’annoncer un accord pour un échange lors du mercato hivernal entre Adrien Rabiot, devenu persona non grata à Paris, et Valère Germain, pris en grippe par certains supporters marseillais depuis le début de la saison. Paris, qui espérait récupérer également dans la transaction l’international grec Konstantínos Mítroglou comme doublure d’Eric Maxim Choupo-Moting, devra se contenter de l’attaquant formé à l’AS Monaco. Germain ne rejoindra donc ni le club de la Principauté, malgré les appels du pied répétés de Thierry Henry, ni l’AS Saint-Etienne, qui s’était positionnée dernièrement sur le joueur.

Un échange dans l’intérêt des deux joueurs et des deux clubs

C’est une transaction qui devrait satisfaire les deux parties, que l’on se place du côté des clubs ou des joueurs. Paris, qui avait annoncé que Rabiot ne porterait plus le maillot du PSG suite à son refus de prolonger son contrat, se débarrasse ainsi d’un dossier encombrant et surtout d’un salaire très élevé, que le club n’aura donc pas à verser à un joueur inutilisé comme cela avait été le cas avec Hatem Ben Arfa. Marseille permet à un avant-centre en difficulté et pris en grippe par une partie du Vélodrome mais jamais avare de ses efforts de sortir la tête haute d’une situation de crise. Rabiot se devra de confirmer son statut dans un club autre que son club formateur, et Germain trouvera à Paris des coéquipiers certainement plus aptes à mettre en valeur ses qualités d’attaquant, dans un contexte européen relevé plus en adéquation avec ses ambitions.

Préparer l’après-Cavani avec Valère Germain

La venue de Valère Germain s’inscrit dans la volonté de la direction du club parisien de préparer dès maintenant l’après-Cavani. Le fait que l’international Uruguayen, malgré son attachement profond au club et sa conscience professionnelle irréprochable, ne supporte que moyennement la proximité avec des stars plus « bling-bling » comme Neymar Junior ou Kylian Mbappé, est un secret de polichinelle. Le président Nasser Al-Khelaïfi et surtout son directeur sportif Antero Henrique n’ont jamais caché leur volonté d’anticiper le départ de Cavani et de recruter un attaquant intelligent, travailleur, mobile et efficace devant le but. Nul doute que Valère Germain a le profil pour être le successeur d’El Matador.

Une décision prise par Adrien Rabiot contre l’avis de sa mère Véronique

Le départ de Rabiot pour Marseille a semblé plus compliqué du fait que Véronique Rabiot, mère et agente du joueur, y a été longtemps radicalement opposée, car elle aurait favorisé un transfert dès le mois de janvier vers un club encore qualifié pour la Ligue des champions. Selon une source proche de la famille, le conflit entre la mère et le fils a perduré sur ces dernières semaines, une situation qui pourrait amener Adrien Rabiot à se tourner vers un nouvel agent le considérant plus « comme un adulte ». Encore une affaire à suivre.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s