L’OM tient enfin son « Grantatakan » : CSC bien meilleur devant le but que Mítroglou et Valère Germain réunis

L’Olympique de Marseille tiendrait-il enfin son « Grantatakan » (grand attaquant, note de la rédaction) ? C’est ce que l’on pourrait penser après le match de Ligue Europa joué ce jeudi par les Marseillais à Francfort, le troisième de Bundesliga, pendant lequel CSC s’est offert la bagatelle d’un doublé en moins d’une heure de jeu. Deux buts pleins de sang-froid et d’opportunisme, d’une efficacité redoutable, avec un choix judicieux et une réalisation parfaite du geste technique approprié pour faire trembler les filets. Un nouvel espoir pour le coach marseillais Rudi Garcia, dont la saison est plombée en grande partie par le faible niveau de ses deux avant-centres Kostas Mitroglou et Valère Germain, qui n’ont pas la qualité pour s’imposer en Ligue 1 et à fortiori en coupe d‘Europe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s