Barack Obama devant l’ONU : « le transfert de Neymar au PSG est un retour intolérable à l’esclavage et au trafic humain »

Barack Obama, 44e président et premier président afro-américain des Etats-Unis, a fermement condamné cette semaine « le trafic humain » dans le sport de haut niveau lors d’une intervention devant l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU). Obama s’est plus particulièrement attaqué au transfert du footballeur brésilien Neymar Jr., « acheté » par le Paris Saint-Germain pour la somme astronomique de 222 millions d’Euros (environ 260 millions de Dollars US).

« Comme vous le savez, étant moi-même descendant d’esclave du XVIIe siècle, j’ai toujours été et resterai toujours un farouche combattant de l’esclavage moderne et du trafic humain, a déclaré Obama dans un discours plein d’émotion devant l’ONU. Ce qui se passe actuellement au Paris Saint-Germain bafoue les droits de l’Homme les plus essentiels et les plus fondamentaux, des droits pour lesquels des millions de personnes se sont battues et sont mortes depuis des décennies de par le monde, des droits à la liberté que nous continuons inlassablement de concrétiser et de protéger. C’est dans ce sens que voilà maintenant près d’un siècle et demi, le président Abraham Lincoln a prononcé l’abolition de l’esclavage en réaffirmant les nobles objectifs de l’égalité et de la liberté pour tous, des principes au cœur même du sens de la vie aux États-Unis et ailleurs. Il est inacceptable que des vies de footballeurs et d’autres sportifs comme Neymar Jr. soient réduites à la servitude suivant leur simple valeur marchande et subissent ainsi le joug intolérable de l’esclavage des temps modernes. Nous devons affirmer notre solidarité avec toutes celles et tous ceux qui sont pris dans les filets du profit lié au sport et au business. Je rends hommage aux individus, aux organisations et aux services publics qui combattent la traite des personnes, comme l’UEFA et son fair-play financier. Avec eux, nous nous devons de renouveler notre engagement à mettre fin à cette atteinte inexcusable aux droits de l’homme. La défense infatigable des droits et des libertés du sportif constitue un élément essentiel de notre identité, et tant que des footballeurs subiront les outrages de l’esclavage et de la traite nous devrons poursuivre le combat. Ensemble, et avec le soutien de l’UEFA, nous pouvons mettre fin à cette terrible injustice et protéger les droits à la vie et à la liberté, tâche qui nous a été confiée par nos ancêtres et que nous devons à nos enfants ».

Un discours longuement applaudi par les membres de l’ONU, mais qualifié de « vaste connerie » par l’actuel président des Etats-Unis Donald Trump. « Tout le monde s’achète, même cet abruti d’Obama, a indiqué Trump sur Twitter. Il suffit d’y mettre le prix ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s