En infraction avec la législation sur les échanges de chèvres dans l’Union européenne, le transfert de Rekik à Berlin est annulé

Après visite des services vétérinaires à la Schenkendorfplatz, le centre d’entrainement du Hertha Berlin (Bundesliga), on a appris aujourd’hui que le transfert du Néerlandais Karim Rekik a été annulé. Motif : il ne respecte pas la directive 91/68/CEE du Conseil du 28 janvier 1991 relative aux conditions de police sanitaire régissant les échanges intracommunautaires d’ovins (moutons) et de caprins (chèvres) (JO L 46 du 19.2.1991, p. 19-36).

Comme l’a indiqué le Docteur Helmut Tierarzt, Rekik aurait dû en effet être identifié et enregistré conformément à la législation de l’UE et inspecté dans les 24 heures précédant son déplacement en Allemagne. De plus, le carnet de vaccination de l’animal n’était pas à jour. Enfin, les vétérinaires ont détecté chez Rekik le syndrome des sabots carrés (square-hoofed syndrome en Anglais), qui serait à mettre en lien avec des anomalies génétiques graves en lien avec des dysfonctionnements psychomoteurs majeurs.

« Les contrôles ont été mal faits, cet animal n’aurait jamais dû arriver chez nous, a indiqué le Docteur Tierarzt. Nous ne pouvons que le renvoyer en France ». Du côté de Marseille, on a déjà indiqué qu’on ne souhaitait pas réintégrer Rekik dans le cheptel, et qu’il sera dirigé vers un abattoir dès son arrivée sur le sol français.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s