Clément Turpin : « si j’avais arbitré le débat, Marine Le Pen n’aurait pas terminé la rencontre ».

Sidéré par le manque de contrôle et d’autorité des deux journalistes Nathalie Saint-Cricq et Christophe Jakubyszyn lors du débat d’entre-deux-tours de l’élection présidentielle, l’arbitre international de football Clément Turpin a profondément regretté que la direction de la rencontre ne lui ait pas été confiée.

« Les deux arbitres ont été très vite dépassés par les évènements, a déclaré Turpin. Il n’y avait plus aucune structure, les protagonistes faisaient ce qu’ils voulaient, et pourtant aucun avertissement n’a été distribué. Quel manque d’autorité ! J’ai été surtout outré par l’agressivité déplacée et les tacles à hauteur des genoux de Marine Le Pen. Si j’avais arbitré le débat, elle aurait eu son carton rouge et n’aurait pas terminé la rencontre ».

Concernant Emmanuel Macron, Clément Turpin s’est déclaré plutôt séduit par le candidat : « il prend son monde de haut, et a un air suffisant et donneur de leçons qui en aurait fait un excellent arbitre ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s