Retour de Yoann Gourcuff aux Girondins de Bordeaux : les hôpitaux bordelais en grève pour réclamer plus de moyens

Alors que les Girondins de Bordeaux s’activent pour finaliser le transfert de l’ex-international français Yoann Gourcuff, actuellement sous contrat avec l’Olympique Lyonnais, l’annonce du retour du Breton en Gironde a provoqué une grande inquiétude et une mobilisation sans précédent dans les milieux hospitaliers. Des mouvements de grève massifs, affectant les urgences et la majorité des autres services, paralysent en effet tous les hôpitaux bordelais depuis plusieurs jours. Leur revendication : plus de moyens en personnel, en équipement et en infrastructures pour pouvoir répondre de manière raisonnable aux multiples blessures complexes qui risquent d’accompagner le retour de Gourcuff à Bordeaux.

« De manière claire, Bordeaux ne possède pas actuellement de moyens hospitaliers suffisants pour pouvoir accueillir Yoann Gourcuff, a indiqué le professeur Jemal Partouh, directeur général du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Bordeaux. Il est absolument inadmissible d’amorcer une opération de cette envergure sans aucune discussion préalable avec les représentants du milieu médical. Nous devons envisager des permanences 24 heures sur 24, car Gourcuff est capable de se blesser non seulement sur les terrains de football mais aussi pendant toute activité quotidienne, probablement même pendant son sommeil. Nous avons donc besoin de nouveau personnel spécialisé aux urgences, en traumatologie, en chirurgie, en rééducation, et dans de nombreux autres services, sans oublier la psychologie voire la psychiatrie pour soigner le joueur et ses supporters ».

Jean-Louis Triaud, le président bordelais, qui a reçu ce jeudi les représentants du milieu hospitalier au siège du club pour les rassurer, s’est engagé à intervenir auprès de la Région et du ministère pour donner satisfaction à leurs revendications. « Je vais également mettre la pression sur Jean-Michel Aulas. Il est prêt à tout pour se débarrasser enfin de Gourcuff et de son gros salaire. Si nous lui rendons ce grand service, nous pourrions très bien attendre de lui qu’il nous finance en échange la construction d’un hôpital sur le site du Haillan, ça serait quand même la solution la plus pratique ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s