Pas de tableau dans le vestiaire pour la causerie d’avant-match: Laurent Blanc se voit contraint d’écrire ses consignes sur Zlatan Ibrahimovic

Les joueurs du Paris Saint-Germain ont assisté ce samedi à une causerie d’avant-match un peu particulière avant leur rencontre de championnat contre le Stade Malherbe de Caen. Alors que Laurent Blanc se dirigeait vers le vestiaire attitré de son équipe au Parc des Princes, il se voyait notifier par le gardien du stade que le tableau dont il devait se servir pour inscrire les consignes pour ses joueurs avait été dérobé et n’avait pas été remplacé. « Il a fallu s’adapter, a déclaré l’entraineur parisien, on n’allait tout de même pas écrire sur les murs. J’ai donc demandé à Zlatan Ibrahimovic de se mettre torse nu pour servir de tableau. C’est le joueur qui présente le plus de surface corporelle, j’ai eu assez de place pour tout écrire ». Une situation qui n’a pas du tout semblé gêner la star suédoise, qui a même ouvert le score dès la deuxième minute de jeu. « Le coach avait inscrit des consignes tactiques précises sur mon torse pour le cas où nous menions rapidement, a indiqué Ibrahimovic. J’ai voulu les montrer à mes partenaires et ai donc enlevé mon maillot, ce qui m’a valu un carton jaune. J’avais également des instructions claires en cas d’infériorité numérique inscrites sur mon dos, mais je n’ai pas voulu risquer le deuxième carton jaune et l’exclusion. J’aurais sûrement dû essayer: l’arbitre n’aurais jamais osé sortir Zlatan, et on n’aurait pas perdu les pédales en fin de match ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s