Problèmes d’hébergement à la CAN: les équipes devront faire du camping sur les terrains où se dérouleront les matchs du tournoi

l’hébergement des sélections en camping dans les stades devrait fortement contribuer à la convivialité du tournoi.

La Guinée Equatoriale, pays organisateur de la Coupe d’Afrique des Nations, doit faire face actuellement à de gros problèmes logistiques, particulièrement en matière d’hébergement. Alors que de nombreuses équipes comme le Burkina Faso et surtout le Sénégal se sont plaints de la mauvaise qualité des hôtels dans lesquels ils sont accueillis, le Cameroun pourrait être expulsé de son hôtel à Libreville. A la grande colère du sélectionneur Claude Le Roy, l’hôtel réservé à l’équipe du Congo dans la ville de Bata s’est même révélé trop petit pour accueillir l’ensemble de la délégation.

Devant l’urgence de la situation, Issa Hayatou, président de la Confédération Africaine de Football, et Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, président de la Guinée Equatoriale, ont immédiatement pris les mesures nécessaires. Hayatou a en effet indiqué que les sélections ne seraient plus hébergées dans les hôtels du pays, ceux-ci étant désormais réservés aux spectateurs les plus riches voulant assister au tournoi : « Nous avons décidé que toutes les équipes feront du camping sur les terrains où se dérouleront leurs matchs, sauf bien sûr la sélection locale qui sera hébergée dans un des palais du président Nguema Mbasogo. Des mesures sanitaires ont été immédiatement prises en conséquence : un vestiaire avec douche sera ouvert dans chaque stade pendant la nuit, et une provision de douze rouleaux de papier-toilette a été distribuée à chaque délégation pour l’ensemble du tournoi. Pour les repas, chaque équipe devra se débrouiller, il y a assez de gibier aux alentours du stade ».

« Pas de doute, la situation s’est améliorée, a indiqué de son côté le sélectionneur congolais Claude Le Roy, qui affrontera aujourd’hui en match d’ouverture le pays hôte dans le stade de Bata. Cette nuit l’ambiance était très conviviale, les familles des joueurs et les supporters se sont joints à nous. Nous avons fait la fête ensemble et chanté jusqu’à très tard dans la nuit. La plupart des garçons sont encore au lit, je ne suis pas sûr que nous ayons fini de démonter les tentes à temps pour permettre l’échauffement d’avant-match. En plus la pelouse a un peu souffert, surtout quand les garçons ont creusé des trous un peu partout pour faire du feu, à mon avis on va se prendre des remarques ».

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s